Image de profile de Reaverman12/12/18, 23:16:12s
Je bulle tranquillement derrière mon écran, terminant mon café froid en me grattant les c– en réfléchissant aux origines de la vie, quand mon ordi me bipe.
Paresseusement, je chope le mulot endormi (vive les périphériques à économie d’énergie…) et le stimule vigoureusement (donc je ne me contente pas de cliquer sur le bouton en attendant qu’il se réveille, j’en suis à le frapper sur le bureau, comme si un coup de pied au derrière allait le rendre plus réactif…).

C’est Discord. J’ouvre la fenêtre. Oh, ça vient du staff. C’est un appel à l’aide. Un appel de détresse. Un post, quoi. “J’ai pas de news pour aujourd’hui” Mon sang ne fait qu’un tour. Il est 23:17:07s à présent, qu’est-ce qu’Almamat sous-entend ? Pas de news pour le 13 ? Pas pour le 12, quand même ?? Je lui demande. La sentence tombe à 23:17:54s. C’est pour aujourd’hui, genre… aujourd’hui, le aujourd’hui de maintenant, pas celui de dans quelques minutes. C’est pas français, me direz-vous ? Bah oui, dans l’urgence, mon cerveau est en mode éco, donc les fonctions linguistiques sont réduites aux plus basiques. La pression augmente dans mon système d’irrigation intérieur, je me motive la psyché, et je me lance : à 23:19:25s, je publie “je m’y colle, j’ai déjà une idée”. Voilà.
Bah quoi ? c’était ça, mon idée ! Raconter que c’était la merde et qu’encore une fois, j’ai voulu jouer les preux chevaliers et que je me retrouve dans la m… , à écrire dans l’urgence une pseudo-chronique que peut-être personne ne lira, tant la seule chose qui importe vraiment, c’est d’atteindre le sacro-saint Graal, la dernière ligne de cette news, celle qui comporte la surprise du jour, les liens que vous attendez tous vers vos chapitres tous frais/chauds sortis de nos presses/fours/fourneaux/cerveaux/ordis (rayer les mentions inutiles)… Bon, eh bien inutile d’insister plus longtemps. Je crois que je n’ai pas l’étoffe d’un Jack Bauer, de toute façon… 23:29:43s, voilà, je suis prêt à livrer cette chronique, et dans les temps, s’iou plaît ! Bonne lecture à tous, profitez donc des chapitres du jour : Darling 27 Et pour ceux qui, comme moi, appartiennent à la secte des procrastinatueurs-nés, voici le conseil du soir : si tu as du temps à tuer, évite de le faire avec du vide ! (comment ça, je suis aussi nul en philosophie qu’en Jack-Bauer’ies ?)
23:41:12s : mission accomplie
Bonne lecture

One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.